Logo Pegaso Sociedad Gnostica Frances GnostiqueBanner Sociedad Gnostica

La méditation gnostique

« Les gnostiques devraient pratiquer la méditation
pour le moins quatre à six heures par jour ;
pratiquer le matin, le soir et quasi toute la nuit jusqu'au lever du jour…
Cela devrait se faire durant toute la vie
Ils auraient ainsi une vie profonde
Et ils s'AUTO-REALISERAIENT.
S'ils ne vivent pas de cette manière, ils mèneront une vie superficielle
vide, une vie anecdotique,
que nous pourrions exprimer de manière imagée
comme étant une mare peu profonde. »

Samael Aun Weor


Méditations gnostiques

1- Importance d'une base éthique

« Premièrement, purifie ton mental et ton cœur par la pratique d'une conduite droite et après consacre-toi à la pratique de la concentration. La concentration, sans la pureté du mental et du cœur, n'a pas de sens.

Certains étudiants sots et impatients optent immédiatement pour la concentration sans jamais se soumettre à un entraînement éthique préliminaire. Cela est une grave erreur.

Certains occultistes peuvent se concentrer mais ils n'ont pas un bon caractère. C'est la raison pour laquelle ils ne peuvent parvenir à aucun progrès sur le chemin spirituel. »

Sivananda

2- L'auto connaissance de l'Etre

« Il y a deux aspects essentiels, deux facteurs décisifs dans nos études. L'un est le rappel de soi et l'autre, la relaxation du corps. Se rappeler de soi, de son propre Etre intérieur profond et se relaxer en méditation profonde : c'est ainsi que le « nouveau » nous arrive, de cette manière nous allons peu à peu nous auto explorer. »

Samael Aun Weor

3- La concentration et le silence

« Le silence est un facteur déterminant dans le travail de la concentration. La Loi du Silence est la base de tout enseignement initial, cela laisse un espace vierge à une création intérieure. Le gnosticisme universel enseigne que si nous voulons obtenir le développement de quelque chose de réel dans notre psyché, nous devons apprendre à nous isoler dans notre intimité par le silence intérieur et l'économie d'énergie. »

« Veillez le Silence dans le Silence de votre mental et priez votre Père qui demeure dans le secret de l'Absolu et vous trouverez la Paix de la Concentration. »

Rafael Vargas

4- Nous rendre conscient de ce que nous savons déjà

« Nous avons besoin d'étudier profondément la gnose. Pour cela, il y a les livres, les conférences, etc… ; mais la seule lecture des livres n'est pas suffisante, il faut aller plus loin mes frères…

Quand, par la méditation, nous essayons de connaître le sens intime de ce qui est déposé dans notre mémoire, alors ces connaissances passent aux parties supérieures du centre intellectuel et si nous essayons d'être plus conscients de l'enseignement, finalement le moment arrivera où la dite connaissance sera définitivement absorbée par le centre émotionnel. »

Samael Aun Weor

5- La concentration

« La concentration est le point de convergence, en un espace donné, de plusieurs forces ou puissances psychique et physique. »

Rafael Vargas

« Un rayon de soleil focalisé sur une loupe peut brûler un morceau de papier ou de tissu, ce que des rayons dispersés ne peuvent faire. Si vous rassemblez de la même manière les rayons dispersés du mental et les dirigez sur un seul point, vous obtiendrez une concentration merveilleuse. Le mental concentré vous servira de phare pour découvrir les trésors de l'âme. »

Sivananda

6- La résistance comme arme secrète de l'ego

« La résistance est la force opposée. La résistance est l'arme secrète de l'ego.

La résistance est la force psychique de l'ego opposée à la prise de conscience de tous nos défauts psychologiques.

La résistance agit selon un mécanisme de défense qui essaie de nier les erreurs psychologiques désagréables, afin que l'on ne prenne pas conscience d'elles et que l'on continue dans l'esclavage psychologique.»

Samael Aun Weor

« Avec la résistance, les désirs grandissent et les aspirations d'unité diminuent. »

Rafael Vargas

7- Analyse suprême du « Moi »

« Nous pouvons extraire le matériel psychique nécessaire à l'éveil de la conscience dans les différents événements de l'existence. La meilleure didactique pour la dissolution du Moi se trouve dans la vie pratique vécue intensément. La vie en commun est un miroir merveilleux dans lequel le Moi peut être contemplé dans son entièreté.

Les défauts cachés dans le fond du subconscient affleurent spontanément, s'extériorisent dans la relation avec les autres parce que le subconscient nous trahit. Si nous restons aux aguets, nous les voyons tels qu'ils sont. Le plus grand bonheur pour le gnostique est la découverte d'un de ses défauts psychologiques. Défaut découvert, défaut mort. Quand nous découvrons un défaut, nous devons le voir en scène comme si nous étions au cinéma, mais sans le juger, ni le condamner…

Analysant ainsi chacun de nos défauts, nous allons les comprendre et le défaut que nous comprendrons devra être éliminé avec l'aide de la Divine Mère Kundalini. Il est évident que nous devrons la supplier, que nous devrons la prier d'éliminer le défaut que nous sommes en train de comprendre. »

Samael Aun Weor

8- Une tâche ardue pour le débutant

« Pour le néophyte, la pratique de la concentration semble, au début, fatigante et décourageante. Il doit accéder à de nouvelles couches du mental et du cerveau. Mais après quelques mois de pratiques, il développera un grand intérêt pour la concentration et profitera d'un nouveau type de félicité : celui de la concentration ou Ananda.

Le point vital de la concentration, c'est d'attirer le mental vers le même objet, maintes et maintes fois, en limitant au début ses mouvements à un petit cercle. C'est l'objectif principal. Le moment arrivera où le mental se maintient en un seul point. La concentration ne peut s'acquérir que lorsqu'on est libre de toute distraction. »

Sivananda